Neuilly ça empire…


NEUILLY ça empire


cropped-blason-n-copie-2.png

  Neuilly ça empire  

La seule opposition réelle à l’actuel maire *

Le Maire se prend pour Pharaon et se voit en Grand Architecte.
Alors après tout, il est normal qu’il veuille reconstruire les Tennis de Saint James et y faire jouer les enfants en dessous du niveau de la Seine. peut-être n’a-t-il pas entendu parlé des inondations ?
C’est pourquoi je publie aujourd’hui ce communiqué de l’Association Avenir Village Saint-James.

A4 Village St James P1

A4 Village St James P2

Alexandre Goldfarb
Président-fondateur de NEUILLY PROPRE

   NEUILLY PROPRE   

Neuilly se dégrade ! Merci qui ? Merci à la Mairie…

* La seule opposition réelle à l’actuel maire, il faut dire que cela n’est pas très difficile…

   Propreté : Fromantin = échec   

    Sécurité : Fromantin = échec   

 

DROIT de réponse :

Ville de Neuilly-sur-Seine

NOUVEL ESPACE SPORTIF
ET DE LOISIRS SAINT-JAMES
RÉPONSE DE LA MUNICIPALITÉ AUX FAUSSES INFORMATIONS

Depuis plusieurs semaines des adhérents du Tennis Club privé Saint James (TCSJ) diffusent des informations erronées sur le projet du futur Centre sportif polyvalent St James.

Il faut rappeler que ce terrain de 7 000 m² a été acheté par la Ville en 2004 pour 12 millions d’euros afin d’en faire un nouvel équipement sportif pour tous les Neuilléens ; que le TCNS paie depuis cette date un loyer dérisoire de 12 000 euros / an ; que ce même club privé qui compte 600 membres vient d’assigner la Ville de Neuilly en justice pour demander de transformer la concession d’usage temporaire en bail afin de prolonger le privilège dont il bénéficie.

C’est pour répondre à l’intérêt général et mettre ce terrain à disposition de tous les Neuilléens, des 8 000 enfants scolarisés dans nos écoles et des 13 000 adhérents des associations sportives, que la Municipalité – à l’issue du débat sur le PLU, d’une étude sur les besoins réalisée par un cabinet indépendant, d’une rencontre avec la ligue de tennis des Hauts-de-Seine et de deux débats en Conseil municipal – a lancé un projet de centre sportif polyvalent mettant fin à l’usage exclusif des membres du TCSJ.

Sur les arguments développés par le TCSJ contre la Ville :
1. Le Maire envisage de « bétonner » les tennis Saint James : FAUX !

La Ville entend au contraire concilier la vocation sportive de ce terrain avec la création d’un nouveau cadre paysager.

En lieu et place du TCNS la Ville va construire un terrain en grande partie enfoui qui permettra de déployer à la fois un plateau de sport de plein-air totalement clos et sécurisé, 7 salles de sport polyvalentes et 4 courts de tennis. Cette formule permettra – à l’instar du centre culturel des Sablons – d’optimiser l’espace foncier particulièrement rare à Neuilly.
2. Un projet réalisé sans concertation : FAUX !

Au-delà du fait qu’il n’y a aucune obligation de consulter les usagers d’un lieu pour avancer sur un projet d’intérêt général (encore moins quand il s’agit d’un club privé), la Ville a organisé depuis 2004, de nombreuses rencontres sur ce sujet, en a débattu lors de son PLU et dans le cadre du Conseil municipal.

Par ailleurs, dès 2004, la Ville a précisé au TCSJ qu’il ne bénéficiait que d’un usage précaire, ce qui explique le loyer de 1 000 euros / mois (pour 7 000m² à Neuilly !) dont il bénéficie depuis … 12 ans.

Les contribuables neuilléens ont déjà largement financé ce terrain bien que celui-ci ne soit utilisé que par une infime partie d’entre eux.
3. Un projet ruineux pour notre argent : FAUX !

L’investissement prévisionnel de 9 millions d’euros correspond au coût moyen d’un équipement sportif de cette importance et n’entraînera pas de dépenses de fonctionnement autres que celles de surveillance et de nettoyage.

Par ailleurs, le nombre de bénéficiaires et le taux d’utilisation par les Neuilléens de ce nouvel équipement polyvalent sera sans aucune mesure avec ce qu’il est aujourd’hui.
4. Projet inesthétique et sans âme : FAUX !

En lieu et place de bulles en plastique, d’un espace mal entretenu et de bâtiments précaires, la Municipalité a le souci de redonner à ce lieu une dimension paysagère et végétalisée.

Sur le plan sportif, il appartiendra aux usagers du futur équipement d’en faire un lieu de convivialité, un pôle d’échanges et de loisirs où les Neuilléens auront plaisir à se retrouver pour rapidement lui donner une âme comme c’est le cas des autres clubs de la ville.
5. Un projet incohérent car en zone inondable : FAUX !

Plus de 20% de la Ville est en zone PPRI (Plan de Prévention des Risques d’Inondation) ce qui n’empêche pas d’y construire des immeubles, des parkings ou des équipements publics. Ce classement impose des normes et des matériaux compatibles avec les risques.

La base de la structure sera construite au dessus du niveau de la nappe. La probabilité que l’équipement soit inutilisable à cause des crues est marginale car il faudrait une submersion totale du terrain pour que cela soit le cas. Par exemple, les crues récentes n’auraient pas eu d’effets sur l’utilisation de l’équipement. En revanche les longs épisodes pluvieux rendent actuellement inutilisable ce site.
UN PROJET ATTENDU PAR LES NEUILLÉENS

Au cours du mois de mai, lors de plusieurs rencontres du Maire avec les Directeurs des écoles primaires et les Présidents des associations sportives de la Ville, tous ont rappelé que dans l’intérêt des enfants et des Neuilléens, ils attendaient avec impatience ce nouvel équipement.

Dans une étude IFOP réalisée en mai à Neuilly auprès d’un échantillon représentatif de la population de 700 personnes : 71% des Neuilléens demandent que la réalisation de nouveaux équipements sportifs soit une priorité de la Municipalité et – malgré la campagne orchestrée contre la Ville – 75% approuvent la création d’un nouvel équipement sportif « St James » boulevard Koenig.

« Avec toute l’équipe municipale nous continuerons à mener notre mandat dans le souci de l’intérêt général, contre les intérêts particuliers, pour offrir au plus grand nombre, la possibilité de pratiquer des activités sportives à Neuilly (…) Nous ne pouvons pas favoriser 600 membres et ne pas offrir plus de solutions aux 8 000 scolaires et aux 13 000 licenciés sportifs de la ville. C’est la raison pour laquelle nous démarrerons les travaux dès octobre prochain ».
Jean-Christophe Fromantin et l’ensemble de la majorité municipale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s